RÉFLEXIONS DE CHANTAL JARJAT - MEMBRE DE L'AFFA

 

Chantal Jarjat est membre de l'AFFA et responsable du FC Rhône-Vallée, elle nous livre quelques réflexions sur les clivages qui demeurent et demande plus de transparence, vers une forme de Responsabilité Sociale du Sport.

 

 

LE DÉBAT EST TOUJOURS INTÉRESSANT Y COMPRIS EN INTERNE

 

Je réagirai donc sur l’affirmation de Manuel Amoros que j’estime au contraire particulièrement pertinente et rarement proposée à la réflexion publique.

Tous les joueurs du foot « professionnel », les arbitres, leurs entraîneurs, etc. ont fait leurs premiers pas et leurs « classes », si j’ose dire, dans des clubs de proximité pratiquant le football dit « amateur ». Le clivage induit par ces appellations n’est d’ailleurs pas anodin, et ne reflète absolument pas la réalité des progrès réalisés dans la formation sportive, technique et éducative, notamment grâce aux réformes concernant la qualification des éducateurs des écoles de football.

Le niveau et la qualité de cette formation se sont largement élevés, et elle constitue bien le vivier des talents repérés puis orientés vers les centres de formation des clubs équipés pour cela qui ont, eux aussi, amélioré l’accompagnement global de leurs jeunes recrues partant souvent tôt et loin de leurs familles. Le souci du suivi de leur scolarité et de leur formation professionnelle, de leur réorientation les cas échéant est aujourd’hui bien installé C’est d’ailleurs aussi le lien entre le monde amateur et professionnel grâce aux conventions de partenariat.

Cette évolution est toute à l’honneur de cet incroyable réseau de clubs amateurs et de leurs instances locales qui, malgré les difficultés de toutes sortes rencontrées par les dirigeants bénévoles, et un contexte général plus enclin à leur imposer des contraintes qu’à s’interroger sur leurs besoins, a montré des convictions profondes, des capacités d’adaptation et de résistance qui forcent l’admiration. Il y a cependant des limites à ne pas dépasser et je suis de ceux qui pensent que c’est fait depuis un moment, que nous ne pouvons plus parler d’équilibre.

 

Je suis toujours surprise du cloisonnement des problématiques qui conduit, par exemple, à penser une réforme de l’organisation sportive indépendamment de la question de l’organisation et de l’accompagnement des fonctions éducatives et de la formation sportive. Leur impact et leur intérêt pour la collectivité vont bien au-delà de la question du niveau et des résultats sportifs, mais reposent entièrement sur des bénévoles, avec des budgets non sécurisés face à des engagements/obligations qui sont imposés.

L’effet ciseau est bien connu de ceux qui sont positionnés dans un « entre-deux » dont ils n’ont pas la maîtrise. Il nous manque une réflexion sur un cadre global concernant l’ensemble des acteurs sportifs, décliné ensuite dans un processus allant de l’école de foot au niveau professionnel avec, à tous les niveaux, la vérification que les conditions de réalisation sont remplies. En particulier, au cœur des objectifs, l’accompagnement du parcours de nos licenciés et de leurs éducateurs ainsi que les « engagements actés » indispensables au fonctionnement en soutien aux dirigeants du niveau amateur.

Dans l’esprit, une forme de Responsabilité Sociale du Sport comme celle de l’Entreprise dont les règles élaborées s’imposeraient aux services de l’État, aux collectivités locales concernées et pas seulement aux acteurs de terrain. En quelque sorte, l’officialisation d’une charge partagée et répartie de manière pensée, coordonnée et équitable. Un « qui fait quoi » et « qui paie quoi » indispensables.

Si le message commence à passer et qu’il est relayé par des médias qui touchent beaucoup de monde : tous ceux qui aiment le foot et au-delà l’ensemble des sports collectifs amateurs (mêmes problèmes, mêmes combats), il faut s’en réjouir. Il en restera forcément quelque chose et c’était bien le sens de la démarche élective de l’AFFA.

Souhaitons seulement que le changement s’accélère avant que le combat ne cesse… Faute de combattants !

Chantal JARJAT

Dirigeante du FC Rhône-Vallée

 

CHANTAL JARJAT   FC RHONE VALLEE